Aménagement et animation de la cour de « récré »


Réalisé par Michel METAYER CPDEPS de la Vienne

Préalables

La cour de récréation est un espace investi de façon différente selon le temps choisi : récréation, séance d’EPS, rencontre sportive... C’est un lieu d’échanges informels mais aussi un lieu d’apprentissage, autant de temps de vie durant lesquels s’instaurent des relations particulières. C’est un lieu où se vivent et se partagent de nombreuses émotions.

Comme lieu de vie commun de l’école, son aménagement et les animations proposées ont des répercussions sur l’ensemble de la communauté éducative.

Les enjeux pour la santé et le bien-être de chacun sont réels et divers. Au niveau des enfants, il s’agit de :

  • Permettre et inciter l’expression de motricités diverses tant pour les filles que pour les garçons.
  • Permettre des apprentissages tant spontanés que souhaités par les enseignants.
  • Apprendre et respecter la sécurité.
  • Participer au « vivre ensemble », limiter les actes de violence.

Aménager la cour en prenant en compte des animations diverses, sans chercher notamment à limiter les jeux de course ou de ballon par exemple, mais au contraire, en veillant à l’accessibilité de tous à ces jeux, nécessite le balisage de l’espace et sa reconnaissance par tous. Les enfants peuvent alors se dépenser, se développer et faire des apprentissages dans le respect de soi et des autres.

L’association USEP d’école est partie prenante de projet d’aménagement de la cour, projet associant nécessairement les enfants et les adultes de la communauté scolaire.

Proposition de démarche d’un projet d’aménagement de la cour d’école

Les acteurs – une équipe

    • Projet des enfants :
      Au cours des moments de langage, en classe ou sur la cour, lors de séances de dessin, à partir des initiatives des élèves proposant des jeux pendant la récréation, recenser toutes les idées pouvant enrichir le projet.

    • Projet des enseignants :
      Compte tenu des besoins des enfants, de leurs souhaits, des objectifs de motricité, de socialisation, de la structure des espaces et de la configuration du terrain, élaboration d’un projet par l’équipe enseignants à partir des plans de l’école.

    • Concertation avec les parents d’élèves et la municipalité:
      Discussion autour de l’idée d’aménagement de la cour.
      Ne pas présenter les premières ébauches d’une restructuration de la cour mais faire dialoguer autour des objectifs éducatifs qui pourraient être suivis si la cour était modifiée.
      Présentation d’exemples (photos, schémas…).

Les enfants nomment par des verbes d’action ce qu’ils aiment faire (sauter, courir, glisser, se reposer…).

Aménagement

A partir du plan cadastral de l’école, implantation des zones correspondant à des objectifs recensés lors des différents échanges:

- Zone calme pour les jeux de société, la libre discussion...
- Zone d’activités moyennes pour les jeux avec tracés au sol, bac à sable…
- Zone d’activités plus intenses pour les jeux avec structures et/ou jeux de ballons, de course…
- Zone d’activités liées à l’environnement : jardin, espace fleurs, arbres…
- Zone libre pour la circulation des personnes et les jeux à initiative des élèves.

La diversité des zones doit permettre à tous les enfants d’agir et de varier leurs actions pendant les récréations, ou, les temps d’E.P.S utilisant la cour comme espace de motricité.

Au niveau des aménagements tout doit être prévu pour une sécurité maximale des
enfants.

- Aire de réception.
- Conformité des matériaux et des structures de jeux.
- Anticipation de l’entretien général de la cour avec son coût.
- Facilité de surveillance par les enseignants et/ou personnels communaux.
- Accessibilité des espaces de stockage du petit matériel ou des roulants.
- Orientation des jeux (soleil, vent…).

Cour d’école – recommandations

Recommandations du guide de programmation ministérielle (brochure CNDP)

En maternelle : 400 m2 pour la première classe et 100 m2 pour les classes suivantes. Pour les écoles à 3 ou 4 classes environ 120 m2 pour le préau et 150 m2 pour les écoles à 5 classes.

En élémentaire: 500 m2 pour la première classe et 100 m2 pour les classes suivantes, on pourra évaluer à 1 m2 par élève pour le préau.

Des espaces de circulation pour la rentrée et la sortie des classes doivent être bien définis ainsi que l’accès des secours en cas d’accidents ou d’incendie.

EPS et cour de récréation

Dans beaucoup d’écoles rurales la cour de récréation est aussi le terrain de mise en
œuvre de l’E.P.S.

Prévoir les espaces pour :

  • Courir (ligne droite, circuit, espace avec obstacles…).
  • Sauter (bac à sable de réception…).
  • Lancer (zone large et avec sol souple: herbe…).
  • Pratiquer des jeux collectifs (espace minimum de 15x20m).
  • Permette la motricité à vélo et sécurité routière (circuit minimum de 150 à 200m).
  • Proposer des activités de grimpe (mur existant ou structure artificielle….).
  • Prévoir un espace d’expression (danse, théâtre,…).

    Réalisé par Michel METAYER CPDEPS
    de la Vienne

Ouvrage de référence :
L’aménagement pédagogique et la Sécurité des Aires Collectives de jeux
chez
KOMPAN
363 rue Marc Seguin
77 198 Dammarie-Lès-Lys Cédex

www.kompan.com

- Au-delà de propositions d’aménagement d’aires de jeux, cet ouvrage pose les questions essentielles permettant ensuite de faire des choix.
Vous y trouverez la réglementation et les normes de sécurité des Aires Collectives de jeux, comme par exemple des informations sur les normes des surfaces amortissantes -

Lien bibliographie thème « la cour »

 


Exemple de projet d’aménagement de cour de « récré » d’une école de la Vienne, en vue d’animations variées.

1 – PLAN DE LA COUR QUI SERT DE SUPPORT AU TRAVAIL DES DIFFERENTS ACTEURS DE L’EQUIPE.


2 – CHOIX DES MODIFICATIONS ET POSITIONNEMENT DES DIFFERENTES ZONES (suite aux échanges de l’équipe).


3- PRESENTATION DES ESPACES CHOISIS.

Tout espace correspond à des verbes d’action, tout en laissant l’initiative à l’enfant.
La variété des espaces doit permettre à chacun de choisir quel type d’activité il envisage de faire pendant la récréation. Cette variété devient aussi pertinente pour les séances d’EPS : courir, sauter, lancer – jouer ensemble – grimper, escalader – se déplacer avec engins - …

6 - Bâtir, construire, gratter, fouiller, tracer, faire circuler des objets, percer, rejoindre…

La partie la plus large est adaptable pour les sauts (la bordure en bois étant amovible).

9 – Jouer ensemble, entreposer, gérer le temps.

Fonctionnement : à chaque récréation, les enfants déposent dans les corbeilles réalisées par des vanniers locaux les objets personnels avec lesquels ils ont joué. Ils les retrouvent lors du temps de récréation suivant.


3 et 4 – Grimper, glisser, se suspendre, sauter, tourner, se balancer…


5 – Rouler, circuler, s’équilibrer, assurer sa sécurité et celle des autres, conduire, s’arrêter, repartir…


2 – Coordonner, dissocier.

7 – Espace jardin : planter, entretenir, arroser, décorer…

1 - Espace de convivialité : discuter – échanger – jouer à des jeux de stratégie…

8 – Coopérer, s’opposer, développer son adresse, construire des règles…
Tracé d’espace de jeux collectifs avec ou sans ballon.


Espace accueil :
je suis à pied – je suis cycliste - 2 balisages distincts.